10 raisons de découvrir Madrid !

Ce n’est qu’en 1561 que Philippe II décida de déplacer la capitale de Valladolid à Madrid. Le nouveau centre de la puissance espagnole ne disposait pourtant d’aucune ressource, n’était pas un port et souffrait d’un hiver rigoureux et des chaleurs insoutenables de l’été. L’importance de Madrid est donc relativement récente. La ville s’est néanmoins imposée comme pilier du modèle politique castillan, très centralisé, que les autonomistes galiciens, catalans et basques remettent en cause aujourd’hui.

L’aire urbaine de Madrid compte plus de cinq millions d’habitants, mais le centre historique est assez compact et peut se parcourir intégralement à pied. Autrement, le réseau de métro, qui relie notamment l’aéroport Barajas au centre-ville pour seulement 2€, est moderne et accessible (1€). Voici 10 raisons de se laisser tenter par un weekend sous le soleil printanier de la capitale espagnole !

 

1- Se promener entre la Puerta del Sol et la Plaza Mayor

La découverte de Madrid débute forcément sous la statue de l’Ours de la Puerta del Sol. Emblème de la ville, l’animal est placé au centre exact de la péninsule ibérique et constitue le kilomètre zéro des grandes routes du pays. En s’engageant dans les ruelles piétonnes du sud-ouest de la place, on rejoint rapidement la grandiose Plaza Mayor, construite au début du XVIIe siècle. Théâtre des exécutions de l’Inquisition et des couronnements royaux, la place aux murs rouges accueille une statue de Philippe III.

2- Déambuler dans les allées du marché dominical du Rastro et dans le quartier de la Latina

A dix minutes au sud de la Puerta del Sol se tient chaque dimanche le grand marché d’El Rastro. Si les principales artères se transforment rapidement en repaire à touristes, les petites contrallées ont conservé une plus grande authenticité. Le quartier voisin de la Latina est également très apprécié par les Madrilènes pour ses bars et ses petites rues abritées.

 

3- Voir le Palacio Real depuis la coupole de la cathédrale de la Almudena

En remontant vers le nord, on atteint la Catedral de Santa Maria la Real de la Almudena et le Palacio Real, tous deux installés au sommet d’une colline surplombant le Rio Manzanares à l’ouest et les toits de la capitale à l’est. Si la famille royale n’y habite plus, le palais royal, qui est désormais réservé aux grandes cérémonies protocolaires, mérite toujours d’être contemplé depuis la Plaza Oriente ou les Jardines de Sabatini.

4- Suivre la Gran Via de la Plaza de España à la Plaza de Cibeles

Une statue de Cervantes observant ses héros Don Quichotte et Sancho Pança vous attend sur la Plaza de España. Deux gratte-ciel, la Torre de Madrid et l’Edificio de España, marquent l’extrémité occidentale de la Gran Via. Conçue à la fin du XIXe siècle sur le modèle du Paris haussmannien pour relier les habitations bourgeoises du quartier d’Argüelles et les centres bancaires et administratifs, la Gran Via impressionne par ses bâtiments, qui rejoignent à l’est la Calle de Alcala et la Plaza de Cibeles.

5- Traverser le Barrio de las lettras en quête de Miguel de Cervantès

Depuis la Calle de Sevilla, le dédale de ruelles du Barrio de las lettras vous transporte dans une toute autre atmosphère, plus proche des autres villes méditerranéennes avec des bâtiments plus étroits aux murs colorés. Au milieu de ce quartier littéraire et artistique se trouvent la Calle de Cervantes et l’emplacement de la maison dans laquelle vécut l’auteur du premier roman moderne.

 

6- Admirer les œuvres de Vélasquez, Goya et Murillo au Museo del Prado

Le Prado compte parmi les plus grands musées d’Europe. Il faudrait plusieurs visites pour découvrir les tableaux de tous les peintres européens qu’il abrite. Ses chefs d’œuvres les plus célèbres sont peut-être Las Meninas (1565) de Vélasquez et Las Majas (1800-1803) de Goya. Les amateurs d’art pourront également se rendre au Museo Thyssen-Bornemisza en traversant le Paseo del Prado.

7- Contempler Guernica de Pablo Picasso au Centro de Arte Reina Sofia

La grande toile de Guernica (1937) illustrant l’absurdité et les souffrances de la guerre est l’une des œuvres les plus célèbres de Pablo Picasso (né à Malaga). Peint dans le contexte de la Guerre civile espagnole, Guernica est la principale attraction du Centro de Arte Reina Sofia, dont l’accès aux collections d’art contemporain est gratuit pour les étudiants européens.

 

8- Se détendre au Parque del Retiro

Le grand Parc du Retiro est le lieu de promenade attitré des Madrilènes en fin de semaine. S’étendant à l’est du Prado, il contient notamment le Palacio de Velasquez et le Palacio de Cristal, mais également de nombreuses allées et pelouses baignées par un soleil omniprésent.

 

 

9- Manger des tapas et boire une sangria dans les alentours de la place Santa Ana ou de Chueca, en écoutant du flamenco ou du jazz

L’heure espagnole n’est pas un mythe. Vous ne verrez pas les Espagnols s’attabler avant 14h le midi et 22h le soir. Si les bocadillos et un verre de vin frais peuvent vous sustenter à la mi-journée, il convient de se retrouver autour d’une sangria puis de tapas après la tombée de la nuit. La Plaza Santa Ana ou Chueca sont des alternatives aux rues centrales. La capitale espagnole propose en outre plusieurs salles où vous pourrez découvrir le rythme endiablé du flamenco ou écouter un concert de jazz.

10- Suivre un match du Real Madrid dans le quartier du stade Santiago Bernabeu

Qu’on l’aime ou qu’on lui préfère le FC Barcelone, le Real Madrid est le club de football le plus titré d’Europe. Les soirs de matchs, les bars installés aux alentours de Santiago Bernabeu sont bondés de supporters revêtus de la tunique de la Maison blanche floquée au nom de ses ballons d’or Cristiano Ronaldo et Kaka. L’intensité est encore renforcée en cas de clasico contre le grand rival catalan de Lionel Messi.

Retrouvez une sélection de 27 photos de Madrid sur la page facebook du projet.