Bilan intermédiaire aux deux tiers de l’aventure !

Ce deuxième mois de voyage m’a conduit de l’extraordinaire Berlin à la somptueuse Prague en passant par l’inspirante Scandinavie, les surprenants Pays baltes et l’émouvante Varsovie. Lors du premier mois, j’avais été frappé par la diversité des villes traversées. Ce mois-ci a été marqué par un autre mot de l’identité européenne : la liberté !

 

Le calendrier et la météo

Le mois a été globalement ensoleillé. J’ai pu profiter d’un temps clément entre les orages à Berlin, Tallinn et Prague, alors qu’il a fait un temps idéal à Stockholm, Helsinki, Riga, Vilnius et Varsovie. La pluie n’aura été majoritairement présente que lors de mes trois jours à Copenhague. J’ai senti la transition entre le timide printemps de l’Europe du nord (avec quelques températures inférieures à 10°C) et la chaleur de l’été qui s’annonce (près de 30°C depuis Vilnius). Je me prépare donc à la canicule des pays méditerranéens dans quelques semaines !

 

Les voyages et l’hébergement

Beaucoup de trajets en train, grâce aux possibilités du Pass Interrail ! La plupart du temps, il n’est même pas nécessaire de réserver et de payer un supplément (sauf pour les trains de nuit et les trains express) ! J’ai eu la joie de découvrir toutes les gares routières des Pays baltes, pour des trajets nocturnes au confort minimal. Mais le temps fort de ce voyage restera la croisière de nuit entre Stockholm et Turku et le souvenir de cet éblouissant coucher de soleil interminable.

En matière d’hébergement, tout s’est bien passé malgré une petite frayeur à Helsinki. Heureusement que la couchsurfeuse Venla était là ! Pour le reste, je tiens à remercier encore une fois mes hôtes géniaux : Robert, Malte et Maria (Berlin), Jakob (Copenhague), Mattias (Stockholm), Kadri, Thomas et Eva-Liisa (Tallinn), Gilles et l’ensemble du Collège d’Europe de Natolin (Varsovie) ainsi que Petr et Zuska (Prague).

 

Les visites des capitales

Neuf capitales étaient au programme. On peut également ajouter Turku, la capitale européenne de la culture où j’ai passé une journée. Ces villes sont toutes aussi intéressantes les unes que les autres. Parmi mes lieux favoris figurent l’East Side Gallery où l’on peut voir les dernières sections du Mur de Berlin, le port de Copenhague, le Musée Nobel sur Gamla Stan à Stockholm, les bâtiments autour de la Place du marché du port d’Helsinki, la vieille ville de Tallinn, le quartier Art Nouveau de Riga, le musée du génocide dans l’ancienne prison du KGB à Vilnius, la dernière rue du Ghetto juif de Varsovie et le panorama sur Prague depuis la tour Petrin. Je vous renvoie à la page facebook pour retrouver toutes les photos !

 

Les rencontres

La constitution de ce réseau d’amitié à travers l’Europe est vraiment le point fort de ce périple. J’en profite pour remercier ceux qui ne sont pas nécessairement interviewés, mais dont l’intermédiaire a été précieux pour trouver des contacts dans les différentes villes : Marlene (Berlin), Charlotte (Copenhague), Jakob (Stockholm), Atte (Helsinki), Gustav (Tallinn), Katarina (Riga), Ingrida (Vilnius), Gilles (Varsovie), Nolwenn (Prague) et bien sûr Kadri qui continue à contacter des gens pour moi à travers l’Europe après m’avoir beaucoup aidé à Tallinn !

 

Les articles sur le site

Le décalage entre la date de visite des villes et la publication des articles et vidéos est désormais d’une dizaine de jours. Le rythme quotidien est quasiment toujours maintenu, surtout si les fiches de Toute l’Europe sont prises en compte. Attendez-vous toutefois à voir davantage de vidéos dans les prochains jours, après la douzaine d’entretiens réalisés au Collège d’Europe !

 

Les entretiens

Malgré un très net déséquilibre en faveur des garçons au début de cette seconde étape, la parité a été presque atteinte au final : 18 garçons pour 16 filles (il en reste une bonne dizaine sur la chaine de montage !)

J’ai profité de mon passage au Collège d’Europe pour réaliser quelques interviews de ressortissants de pays de la politique de voisinage (en l’occurrence : Albanie, Andorre, Belarus, Turquie et Ukraine).

Pour le reste, je vous renvoie aux commentaires publiés dans le premier bilan, car ils restent plus que jamais valables !