Carnet 15 bis : Trois jours au sein d’une utopie européenne au Collège d’Europe de Natolin

Ce carnet de voyage se compose pour chaque ville d’un court billet décrivant une impression ressentie dans les capitales européennes ou d’un thème évoqué lors de mes rencontres avec leurs habitants.

L’un des temps forts du projet a été de passer trois jours au sein du Collège d’Europe de Natolin, sans la banlieue sud de Varsovie. Généralement plus connu pour son campus situé à Bruges depuis la fondation du collège en 1949, le Collège d’Europe s’est développé à l’est dès 1992 en ouvrant un second campus en Pologne quelques mois après la chute du bloc soviétique. Dès l’origine, les responsables de la formation avaient la volonté de donner aux nouvelles élites européennes une connaissance des réalités de l’est qui deviendrait très vite aussi nécessaire que la maîtrise des rouages bruxellois.

Les allées du Collège accueillent une micro-société européenne, composée d’une centaine d’étudiants brillants venus de toute l’Union européenne et des pays de la politique de voisinage. D’après leurs récits, le Collège représente une lourde charge de travail et des droits de scolarité élevés (19 000 euros, couverts par des bourses nationales), mais c’est aussi l’occasion unique d’étudier l’Europe dans une logique interdisciplinaire et de vivre l’hiver polonais, sans oublier les voyages d’études (Bruxelles et Istanbul notamment).

Si l’expérience vous tente, je vous renvoie vers le blog de Gilles ! Pour le reste, vous pouvez retrouver les interviews de Nicholas, Pauline, Irene, Gilles, Anne, Jakub, Agata, Justyna, Oleksandra, Darya, Margot, Erbil et Liljana sur le site !