Carnet 20 : Zagreb l’indécise n’est pas impatiente de rentrer dans une Union européenne en crise

Ce carnet de voyage se compose pour chaque ville d’un court billet décrivant une impression ressentie dans les capitales européennes ou d’un thème évoqué lors de mes rencontres avec leurs habitants.


La date a été officialisée juste avant mon weekend de la mi-juin à Zagreb : la Croatie deviendra le 28e Etat-membre de l’Union européenne le 1er juillet 2013. Les 27 se sont mis d’accord après avoir repoussé l’intégration initialement prévue dès 2007 aux côtés de la Roumanie et de la Bulgarie. Il ne reste plus qu’à convaincre… les Croates !

J’ai interrogé plusieurs jeunes issus de pays voisins de l’Union européenne. Tous aspirent à rejoindre l’UE pour bénéficier de plus larges opportunités universitaires et professionnelles. Les Croates, et notamment les quelques jeunes rencontrés, se sont montrés plus réservés, ni hostiles ni emballés par la perspective de l’intégration. Le référendum qui se tiendra dans les prochains mois est la dernière étape de validation du processus d’adhésion et il est loin d’être gagné d’avance.

Plusieurs raisons justifient la tiédeur croate. Si certaines explications sont liées au pays lui-même et à son nationalisme conservateur tourné vers les Balkans, les principales semblent traduire une certaine lassitude après de trop longues négociations. Les Croates ont été vexés d’être relégués après la Roumanie et la Bulgarie, deux pays plus pauvres. Il reste enfin (et surtout ?) la baisse d’attractivité d’une Europe en crise politique et économique durable.

Comme dans beaucoup d’autres pays issus du bloc de l’est, les élites et les jeunes sont plus favorables à l’Europe que le reste de la population, massivement indifférente. L’Europe ne fait plus autant rêver, même chez les voisins qui sont sur le point de l’intégrer. L’effort de communication à fournir pour réconcilier la construction européenne et les citoyens s’annonce colossal. Or, pour qu’elle soit crédible, la communication doit se baser sur des résultats concrets.