Carnet 8 : Berlin la réunifiée se présente comme une ville ouverte afin de refermer la cicatrice qui la traverse

Ce carnet de voyage se compose pour chaque ville d’un court billet décrivant une impression ressentie dans les capitales européennes ou d’un thème évoqué lors de mes rencontres avec leurs habitants.

Pour ma génération née à la fin des années 1980, le Mur de Berlin n’a existé que dans les manuels scolaires, acquérant de facto le statut d’histoire ancienne. Lorsque j’ai traversé Berlin d’est en ouest et réciproquement, il m’était difficile de réaliser que la capitale allemande a été partitionnée de manière imperméable jusqu’en 1989.

Certes, le style architectural et le nom des rues de Berlin-Est évoquent de manière nostalgique le temps de la RDA. De même, la conservation de sections entières du Mur – comme celle de l’East Side Gallery, que les artistes ont investi dès la chute du Mur – témoigne de la proximité de l’événement historique qui a enclenché la réunification allemande. En dehors de ces symboles, la liberté de circulation et les mutations de la ville ont rendu l’ancienne partition moins visible. D’après les jeunes avec qui j’ai discuté – notamment Tim, qui est né à Berlin-Est – la dualité reste néanmoins présente au quotidien.

Les populations ont peu déménagé d’un côté à l’autre de la ville. Malgré son attractivité touristique croissante, l’économie berlinoise reste davantage sinistrée à l’est. Le taux de chômage est supérieur à 12%, alors que la capitale a perdu 20% de sa population active au cours de la transition incomplète des emplois industriels vers le secteur tertiaire. Berlin demeure l’une des villes les plus pauvres du pays, et les disparités de richesse entre l’est et l’ouest n’ont pas disparu, à l’image de la situation générale allemande.

La chute du Mur est incontestablement un merveilleux symbole de la réunification allemande et européenne, mais le souffle de liberté et de tolérance qui traverse aujourd’hui Berlin ne doit pas faire oublier qu’après le succès de la réduction des frontières, la réduction des inégalités n’est pas encore totalement achevée.

Retrouvez les autres photos du Mur de Berlin dans l’album.