Histoire du Portugal en 10 dates

Dans chaque pays visité, les grandes dates de l’Histoire de nos voisins.


Préhistoire et Antiquité : Les traces de présence remontent jusqu’à l’homme de Neandertal. Parmi les peuples de la péninsule ibérique, les Lusitaniens se distinguaient des autres populations par leur mode de vie et leur langue indo-européenne.

711 : Les premières grandes dates de l’histoire portugaise coïncident avec celles de l’Espagne : domination romaine donnant naissance à la province de Lusitanie après une longue résistance menée par Viriatus au IIe siècle av. JC, puis occupation par les Wisigoths à partir du Ve siècle avant la conquête arabe par les Maures islamiques en 711.

1139 : Après la bataille d’Ourique contre les musulmans, Alphonse Ier se proclama roi du Portugal indépendant et installa la dynastie de Bourgogne à la tête du pays, avec l’appui du Saint Siège pour se protéger des ambitions castillanes. En 1383, le peuple portugais mené par Jean Ier, résista à la prise de pouvoir de Jean Ier de Castille, qui devait hériter du trône par son mariage avec l’infante Béatrice suite à la mort du roi Ferdinand Ier. Après l’ultime victoire du 14 août 1385 lors de la bataille d’Aljubarrota, Jean Ier devint le premier roi de la dynastie d’Aviz, issue de l’ordre militaro-religieux du même nom.

1497 : L’expédition de Vasco de Gama vers les Indes Orientales en passant par le Cap de Bonne-Espérance symbolisa l’époque des grandes découvertes. L’expansion coloniale portugaise, débutée sous le règne de Jean Ier (1385-1433) avec la conquête de l’enclave de Ceuta sur le littoral marocain en 1415, attint son apogée au début du XVIe siècle et fit du Portugal le premier empire colonial mondial, en concurrence avec l’Espagne. A partir de 1500, le Brésil s’ajouta à un empire présent sur tous les continents.

Vasco de Gama

 

1580 : Au cours d’une crise de succession, Philippe II d’Espagne envahit le pays pour l’incorporer à son royaume avec le soutien de la grande bourgeoisie portugaise, qui vit d’énormes débouchés commerciaux dans les colonies de cette Union ibérique. L’union fut rapidement rompue et le Portugal se révolta une nouvelle fois, pour placer à sa tête Jean IV de la dynastie de Bragance en 1640 et se rapprocher de la Grande-Bretagne en 1703, une alliance contre l’Espagne.

1755 : Après le tremblement de terre de Lisbonne en 1755, le marquis de Pombal, auquel le roi Joseph Ier avait délégué son pouvoir, engagea la modernisation du pays. En 1807, la population se révolte contre l’occupation du Portugal par le général napoléonien Junot. La première moitié du XIXe siècle est marquée par les tensions entre libéraux et conservateurs, alors que le Brésil, gouverné par Pierre Ier du Brésil, est devenu indépendant en 1825.

3 octobre 1910 : Les républicains se révoltent contre les troupes royales. La 1e République est proclamée, une nouvelle constitution est adoptée, Manuel de Arriaga est élu président et la séparation de l’Eglise et de l’Etat est réalisée. Alors que le Portugal rejoint aux alliés en 1916, l’instabilité politique marqua la politique interne, avec une quinzaine de coups d’Etat en une décennie.

28 mai 1926 : Un coup d’Etat militaire mené par le général Gomes da Costa renversa une République déjà très affaiblie. Antonio de Oliveira Salazar, le ministre des finances, s’imposa rapidement comme l’homme fort du nouveau pouvoir et installa le régime dictatorial de l’Estado Novo en 1933. Il le dirigea jusqu’en 1968, en maintenant le Portugal dans une position de neutralité entre 1939 et 1945.

25 avril 1974 : Le gouvernement est renversé par la Révolution des œillets, un mouvement militaire pacifique soutenu par le peuple. En 1975, l’indépendance est accordée par les dernières colonies portugaises. Les premières élections libres se tiennent l’année suivante et les Portugais élisent le socialiste Mário Soares à la Présidence. Le Portugal rejoint la CEE en 1986, date qui correspond au début de deux décennies de croissance, de libéralisation de l’économie et d’endettement.

2011 : Frappé par la crise économique, le gouvernement de José Socrates (élu en 2005) est contraint à la démission, alors que le Portugal reçoit l’aide du FMI et de l’UE.

 

Pour en savoir plus sur l’Histoire portugaise.