Interview Au Café de l’Europe !

A la veille de la première diffusion du film, j’ai répondu aux questions du site  »Au Café de l’Europe » tenu par des étudiants de Sciences Po Strasbourg.

 

Quand a débuté ton projet et pourquoi?

J’avais depuis longtemps – probablement depuis le rejet du TCE en 2005 – l’idée de réaliser un projet autour de l’identité européenne. Il s’est précisé progressivement. Même si j’ai tout appris des institutions européennes au cours de mes études, je connaissais très mal les 27 et leur diversité. Comme beaucoup de jeunes, j’avais très envie de faire un beau voyage pour marquer la fin de mes études et naturellement l’idée d’un tour d’Europe est revenue. J’ai cherché le meilleur moyen de faire partager mon expérience. Le choix s’est porté sur des interviews video de jeunes rencontrés à chaque étape du voyage, publiées sur un site et relayées par les réseaux sociaux.

 

Est-ce un projet individuel ou collectif ?

Les deux ! J’ai conçu le projet seul et j’étais seul à faire l’ensemble du tour d’Europe. Mais j’ai interrogé 100 jeunes en trois mois et reçu l’aide inestimable d’une cinquantaine d’autres personnes, qui m’étaient pour la plupart inconnues au départ et qui m’ont hébergé ou mis en contact sur place. Sans eux, le projet n’aurait pas pu aboutir. Je profite de cette interview pour remercier une nouvelle fois Jean-Baptiste, qui est étudiant à Sciences Po Strasbourg et qui m’a fait découvrir Nicosie, la fascinante capitale chypriote !

 

Quels étaient ses objectifs principaux ?

Il y avait deux principaux objectifs : partager ma découverte du patrimoine européen et montrer que notre génération croit en l’Europe malgré sa crise actuelle. Les deux sont liés car, selon moi, c’est la méconnaissance de nos voisins qui bloque le projet européen.

 

La suite de l’interview est à lire sur Au Café de l’Europe